Comment bénéficier de mon DIF ?

Cabinet Kohesion
Cabinet Kohesion

Si le salarié a l’initiative de la demande (une lettre en A/R est préférable), il doit cependant obtenir l’accord de l’entreprise. Le choix de l’action de formation est arrêté en commun, et celle-ci se déroule, par défaut, en dehors du temps de travail. Dans ce cas le salarié perçoit en complément de sa rémunération, une allocation formation représentant 50% de son salaire habituel. Des accords de branche peuvent ‘’encadrer » les actions prioritaires au titre du DIF ou prévoir un déroulement de l’action pendant le temps de travail. En cas de désaccord persistant pendant deux années, le salarié peut demander la prise en charge de son DIF par le FONGECIF ou l‘OPACIF.

Lorsqu’il y a départ de l’entreprise, le bénéfice du DIF peut être demandé pendant le préavis. Il peut alors s’effectuer durant le temps de travail du préavis réalisé. Dans le cas contraire, la mention des heures non soldées figure sur le certificat de travail, ainsi que les coordonnées de l’Organisme compétent pour le financement. Voir l’article formation et licenciement.

Les actions éligibles au titre du DIF sont non seulement les stages ‘’classiques », mais également les bilans de compétences et les actions de Validation des Acquis de l’Expérience – VAE.